TRAIN DE VIE

Résumé

Un soir de 1941, Schlomo, le fou du village arrive dans son shtetl, apportant une terrible nouvelle : les Allemands déportent les villages voisins. Le Conseil des Sages se réunit aussitôt et convient d'une solution surprenante : ils vont organiser un faux train de déportation pour échapper aux nazis ! La communauté prépare le départ dans la précipitation : les uns joueront les Allemands, les autres les déportés. Le village, surmontant les obstacles, parviendra-t-il jusqu'à la Terre Promise?

Points d'intérêt

LA SHOAH

En Hébreu, Shoah signifie catastrophe. Ce terme désigne l'anéantissement des juifs d'Europe par l'armée allemande au cours de la seconde guerre mondiale. Pratiqué au nom d'une prétendue supériorité de la race allemande, ce massacre se distingue par son caractère systématique et la radicalité des méthodes employées. Les allemands construisirent des camps d'extermination en Pologne où, convoyés dans des trains de déportation, la majeure partie des juifs d'Europe fut impitoyablement gazée. On estime à 5 à 6 millions le nombre de victimes.

L'HUMOUR JUIF

Dispersé aux quatre coins du monde, le peuple juif s'est constitué une forme d'humour originale, marquée par la capacité à se moquer de soi-même et un grand sens de l'absurde. On y retrouve un certain nombre de figures typiques du folklore yiddish : le schnorrer (solliciteur), le rabbin ou le schlemiel (naïf, simple d'esprit) traitées avec tendresse et dérision dans les histoires juives.
Le film regorge d'exemples de cette forme d'humour :
"- On part en train ? Oï, ma femme ne supporte pas le train !
- Qu'est-ce que tu racontes ? Ta femme n'a jamais pris le train !
- Justement ! Parce qu'elle ne le supporte pas ! "

Cette forme d'humour a acquis la notoriété au cinéma par son influence sur des réalisateurs américains tels que Jerry Lewis ou Woody Allen, incarnant souvent des personnages infantiles, écrasés par la figure remarquable de la mère juive qui étouffe ses enfants sous le poids de sa tendresse, de son ambition, et de son infatigable attention à leur égard.

Questions

1. Quelle signification donneriez-vous à la réapparition de Schlomo, à la fin du film ?

2. Quelles vont être les conséquences du déguisement de Mordechaï en officier Nazi, du point de vue de son comportement et de ses rapports avec ses compagnons ?

3. Quels sont les éléments qui soulignent le caractère imaginaire de l'histoire ?

4. Retrouvez le nom des pays d'Europe qui bordent l'ex Union Soviétique

  • France - 1998 - 1h 43

  • Réalisation : Radu MIHAILEANU
  • Musique : Goran BREGOVIC
  • Interprètes : Lionel Abelanski (Schlomo), Rufus (Mordechai), Clément Harrari (le rabbin), Michael Muller (Yossi)

Prix de la critique internationale à Venise


Lexique

  • Shtetl : village juif d'Europe de l'Est
  • Schlemiel : héros populaire, un peu sot, un peu naïf, simple d'esprit, de la comédie juive
  • Rabbin : chef spirituel d'une communauté juive
  • Casher : aliment conforme aux règles de la religion juive
  • Yiddish : langue d'origine germanique parlée par les juifs d'Europe du Nord
  • Kippa : calotte que portent les juifs pratiquants
  • Génocide : élimination systématique d'un groupe humain
  • Antisémitisme : hostilité à l'égard des juifs
pied de page