MATRIX

Résumé

En 2199, les machines règnent en maîtres sur l'espèce humaine, dont la civilisation est anéantie. Les humains en sont réduits à mener une vie végétative et à fournir de l'énergie à la Matrice. Mis en sommeil, ils sont projetés dans le monde fictif de 1999, alors que la réalité n'est que chaos et destruction.Pourtant, un groupe de résistants, conduit par Morphéus, a réussi à échapper à l'emprise de la Matrice et parvient à réveiller Néo, qui pourrait être le Messie qui doit délivrer l'humanité.

Néo est-il l'Elu, comme le pensent Morphéus et Trinity ? L'Oracle, consultée, répond apparemment par la négative, tout en indiquant au héros qu'il a, s'il le veut, la possibilité de prendre sa vie en mains.Trahi par Cypher, l'un des leurs, le groupe de " résistants " que dirige Morphéus, est piégé par des agents de la Matrice, dirigés par " Mr. Smith ". Au péril de sa vie et guidé par les paroles de l'Oracle, Néo, aidé de Trinity, libère Morphéus. A l'issue d'un ultime affrontement, Néo est tué par " Mr. Smith " (dans le monde virtuel) et aussitôt littéralement ressuscité par un baiser de Trinity (dans le monde réel).
Néo est l'Elu victorieux : par la seule force de son mental, tel un Bouddha, il contrôle et domine le monde illusoire, virtuel, et le traverse jusqu'à le faire voler en éclats.

L'épilogue du récit nous montre Néo, désormais engagé dans un combat qui lui est devenu routinier, ordinaire : une résistance de tous les jours contre l'ordre établi. Son devoir d'homme libre est de libérer les autres, de faire reculer l'aveuglement et l'oppression.

Complexité du récit

Les scénaristes et metteurs en scène du film ont fait le choix de la complexité, d'un scénario labyrinthique où le spectateur ne peut que se perdre. C'est un pari audacieux, risqué : un film commercial hollywoodien, s'il veut captiver le plus large public possible, peut-il se permettre un fonctionnement ardu ? Les frères Wachowski ont tranché : c'est oui. Sans problème, ils allient le spectaculaire et la réflexion.

Des ficelles spectaculaires

Nous avons à faire à trois genres en un. Le récit utilise les aspects les plus efficaces de la science-fiction, du fantastique, et du policier :

La pyrotechnie hollywoodienne et le numérique donnent force et ampleur à toutes ces situations. Leur impact est décuplé : le spectateur ne peut être que captivé.

Un récit d'initiation

Néo, interprété par Keanu Reeves, sort de l'aveuglement, de la passivité où il était. Il quitte le cocon très spécial qu'on avait fabriqué pour lui. Il apprend à mettre en question la manière dont il pense, dont il perçoit le monde autour de lui : il apprend à voir autrement.

Cette lucidité (ou prise de conscience) nouvelle n'est pas tout. Néo apprend à renoncer à sa passivité. Il prend de l'assurance, il prend confiance en lui-même. Il fait des choix. Il détermine ce que doit être sa propre vie. En ayant le courage de mettre en jeu sa vie, en payant de sa personne, il fait l'apprentissage de l'autonomie et de la plénitude.

Le film nous propose, en somme, le parcours qui va de la naissance (symbolique) à l'accomplissement d'un individu : quelqu'un se met à exister vraiment, à vivre pour de bon. L'aventure réelle, qui consiste à devenir un adulte à part entière, un individu complet, concerne tout le monde. La fiction du film pour lointaine et improbable qu'elle paraisse, est une fable qui parle de la vraie vie.

Les figures de l'inititation

Les exemples de passages d'un état à l'autre, d'un monde à l'autre, parsèment le film :

Par ailleurs, le film montre deux traversées du miroir :

Un discours sur l'individu et la société

Néo parvient donc à une progressive prise de conscience de ses capacités. Le film affirme que la réussite réside dans le dépassement de soi, dans le fait " d'y croire " : c'est parce qu'il refuse la nécessité d'abandonner Morphéus que Néo découvre ses dons extraordinaires et devient véritablement l'Elu. En cela les réalisateurs font écho à un thème très contemporain : l'éloge de la volonté et de la confiance en soi.

D'autre part, le film met en avant une contre-culture (jeux vidéo, kung-fu, mangas) se dressant contre les valeurs légitimes de la société : réussite par le travail, vie de famille, etc. Cette société nous est montrée comme un monde anonyme, conformiste, artificiel, auquel l'individu doit résister pour ne pas perdre son âme.

  • Etats-Unis - 1993
  • Titre original : Titre
  • Réalisation : Larry et Andy WACHOWSKI
  • Interprètes : Keanu Reeves (Néo), Laurence Fishburne (Morpheus), Carie-Ann Moss Trinity)
Film et culture